• Nouvelle : Quand le destin s'en mèle ! (3)

     Bonjour à tous,

    Certains d’entre vous ont eu des difficultés à mettre un com’ sur mon article de jeudi et d’autres ont eu des codes qui se sont ajoutés sur celui de lundi !

    Je suis désolée et espère que ces désagréments vont cesser ! Merci de continuer à suivre mon histoire.

    Je reviens vers vous dès lundi

    Nouvelle : Quand le destin s'en mèle !  (3)

     

     

    Nouvelle : Quand le destin s'en mèle !  (3)

     

     

     

    Les voyageurs sont toujours sur le ballast…. L’attente devient de plus en plus longue pour tout le monde, se sentant mieux Audrey demanda au médecin de bien vouloir s’éloigner ; il commença par refuser mais la voyant s’agiter de nouveau il descendit du wagon et, sous un prétexte futile, demanda à une personne de bien vouloir rester à proximité.

    Il n’arrivait toujours pas à comprendre les raisons profondes qui motivaient la jeune femme, pourquoi ce rejet voire ce dégoût qui aurait pu, à la rigueur, se concevoir si elle avait été homosexuelle, hors il savait que ce n’était pas le cas. Il se promit d’en avoir le cœur net et de lui demander les raisons de son attitude car depuis, plus d’une année, ses sentiments n’avaient pas changés et très souvent il avait été tenté de reprendre contact. Sans vouloir l’espionner, il avait continué à se soucier d’elle et avait constaté qu’elle vivait en solitaire, semblant vivre uniquement pour son travail.

    Une heure trente s’était écoulée quand le haut-parleur se remit enfin à crachoter puis annoncer que les voyageurs pouvaient reprendre leur place, que le train allait poursuivre sa route !! Le même scénario se produisit : brouhaha, bousculade…… enfin le convoi s’ébranle !!

    Audrey regagne son compartiment et apprécie de retrouver le calme et délaissant ses dossiers qui maintenant peuvent attendre, sa réunion devant être terminée, elle décide de s’allonger afin de récupérer car son malaise est encore là, elle ne se sent pas très bien !

    Pendant ce temps Pascal, toujours inquiet, cherche à la retrouver dans le train quand, finalement, il la découvre allongée mais très pâle et se rend compte qu’elle a de nouveau perdu connaissance. Affolé, il constate que son pouls est très faible mais malheureusement il n’a pas sa mallette médicale avec lui, seulement son porte document, mais se souvenant que dans chaque wagon il y a un téléphone en liaison avec la cabine de pilotage (sans doute pour éviter la sonnette d’alarme ??) il se précipite et explique la situation et on lui répond qu’un contrôleur vient le rejoindre avec ce qu’il faut !

    Il rejoint le compartiment d’Audrey, essaie de la ranimer mais sans succès, heureusement le contrôleur arrive avec la mallette de secours et il trouve de quoi lui faire une piqûre tout en demandant combien de temps avant d’arriver en Gare de Lyon ?

    -      Vingt minutes, Docteur. 

    -      Est-il possible qu’une ambulance soit en gare à notre arrivée pour transporter immédiatement Madame à l’Hôpital le plus proche ? 

    -      Je fais le nécessaire de suite, Docteur.

    Pendant que le contrôleur s’éloigne quelque peu, Pascal fait la piqûre tout en essayant de faire revenir Audrey à elle, sans succès. Dans sa tête il essaie de se remémorer les détails de son dossier médical, mais il a du mal aussi appelle t’il son cabinet et demande à sa secrétaire de ressortir le dossier et de lui donner les principaux renseignements dont il a besoin.

    -      Ce sont les pompiers qui prendront en charge votre patiente.

    -      Très bien, ils pourront faire le nécessaire de suite. Merci de votre aide.

    -      Est-ce grave, Docteur ?

    -      Je ne sais pas en tout cas ce n’est pas normal, d’autant qu’elle tarde à reprendre connaissance.

    Le train arrivait en gare, et Pascal pu voir les pompiers qui, très bien renseignés, se trouvaient à la hauteur du wagon et purent prendre en charge immédiatement Audrey, toujours inconsciente. Pascal se fit connaître et demanda à l’accompagner, ce qui lui fut accordé. Il donna de premières indications sur la patiente et rappela sa secrétaire qui lui donna tous les renseignements nécessaires qu’il transmit aussitôt au médecin-pompier. Le trajet étant très court la prise en charge par l’hôpital, lui aussi prévenu, se fit sans attendre.

     

    Suite et fin mardi !!

     

    « Quand le destin s’en mêle !!! – Suite 1Nouvelle : Quand le destin s'en mèle !!! (Fin) »

  • Commentaires

    18
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:59

    et bien j'ai lu les 3 à la suite au moins me voilà dans le bain .. euh dans le train :)

    sacrée histoire très bien écrite monelle !!

    un médecin amoureux .. et rejetté ! 

    un enfant qu'elle n'arrive pas à avoir ..

    se jeter à corps perdu dans le travail une solution ?

    je doute ..

    merci pour ce joli récit 

    bises

    4ème partie donc prochainement ;)

    christelle

    17
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:40

    Je sais, mais je ne dirai rien ... Gros bisous !

    16
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:21
    jean-pierre c

    bonne semaine a toi avec de gros bisous .

    15
    Lundi 25 Mars 2013 à 10:47

    Coucou Monelle,

    J'attends la suite .....

    et je suis contente de te retrouver. Gros bisous et bonne semaine.

    14
    Lundi 25 Mars 2013 à 09:24

    en fin de semaine, il y avaitb des problèmes de com sur Ekla;

    ravi de te retrouver;

    bonne journée;

    13
    Lundi 25 Mars 2013 à 08:57

    Bonjour belle Monelle, 

    J'ai été aussi absente quelques jours, difficile de tout concilier parfois...

    Mais je ne t'oublie pas !

    Bonne journée bisous et amitiés de nous deux.

    12
    Lundi 25 Mars 2013 à 08:56

    Il faut espérer que ce n'est pas trop grave pour Audrey!

    Bonne semaine; bisous

    11
    Dimanche 24 Mars 2013 à 15:38

    Tout est rentré dans l'ordre mon espace de partage ouvert.

    Ah bon c'est pas encore résolu pour Audrey alors chuttt je pars sur la pointe des pieds.

    Bisous

    10
    Dimanche 24 Mars 2013 à 11:35

    La suite vite la suite  j'ai aussi des problèmes pour mettre certains comm.

    Bisous

    9
    musica18
    Dimanche 24 Mars 2013 à 08:22

    Un petit coucou qui je l'espère te trouvera en bonne forme!!

    Gros bisous et bon dimanche à toi

    8
    Dimanche 24 Mars 2013 à 08:16
    H-IL

    J'en ai loupé un bout, mais il me semble avoir lu ce récit qq part :-)

    Gros bisous endimanchés chère Monelle

    7
    Dimanche 24 Mars 2013 à 08:10

    Bonjour Monelle, juste un petit coucou pour te dire que je ne t'oublie pas, je suis juste un peu débordée comme souvent depuis un an.

    Je te fais plein de gros bisous

    Nicky

    6
    flipperine Profil de flipperine
    Samedi 23 Mars 2013 à 18:59

    espérons qu'elle se réveillera avant lundi 

    5
    Samedi 23 Mars 2013 à 11:16

    Bonjour Monelle

    C'est presque un roman cette nouvelle (rire), tu as du talent, je l'apprécie tout autant que je ne suis pas fort dans cette maîtrise et je n'arrive pas comme toi à capter le lecteur

    A bientôt pour la suite

    Je t'embrasse et te souhaite un bon week-end

    Le Noctamplume

    4
    Samedi 23 Mars 2013 à 10:33

    Coucou Monelle,

    De quelle maladie est-elle atteinte cette pauvre Audrey. Bises et bon samedi

    3
    Mouneluna Profil de Mouneluna
    Samedi 23 Mars 2013 à 10:26

    tu nous fais languir, qu'a donc cette pauvre Audrey ? la maladie d'Amour c'est certain

    bon We

    Bisous

    2
    Samedi 23 Mars 2013 à 08:51

    Coucou Monelle !


    Il reste quelques codes, mais il y a du mieux ! Toujours plaisante à relire ton histoire !!!


    Gros bisous Monelle et bonne fin de semaine !


    Florence

    1
    Samedi 23 Mars 2013 à 06:23

    Bonjour Monelle.... Etrange, étrange... pauvre Audrey qu'a t'elle donc... lundi nous saurons !  Bon W-E en attendant, bises de jill

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :