•  

     

     

    Ô Lac !!

     

     

    Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
    Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
    Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges
    Jeter l’ancre un seul jour ?

    Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière,
    Et près des flots chéris qu’elle devait revoir,
    Regarde ! je viens seul m’asseoir sur cette pierre
    Où tu la vis s’asseoir !

     

    Ô Lac !!

    Lac de Biscarosse

    Fonctionnement d'un lac


    A l'échelle humaine, les lacs ne semblent pas évoluer et pourtant comme tout élément naturel, ils se créent, se modifient et disparaissent. Divers facteurs climatiques entrent en jeu qui régissent leur vie interne.

    Sous nos climats tempérés, le niveau du lac reste à peu près constant car le bilan des entrées et des sorties est équilibré.

     

    Ô Lac !!

     Lac du Parc de la tête d'Or 

    Phénomènes physiques dominants 

    Ils sont induits par 3 facteurs, le vent, la température et les courants.

    Le vent agit fortement sur le fonctionement et la morphologie des lacs. Il crée un déplament génral des eaux superficielles – Il contribue à lérosion des berges.

    La température – La stratification thermique qui est l'effet majeur de la température sur le fonctionnement du lc. Le soleil agit par évaporation mais il provoque aussi une réchauffement des eaux sur la couche superficielle «l'épilimnion » l'épaisseur de cette couche est variable selon la saison et l'homogénéisation de l'eau est crée par le mouvement de l'eau grâce au vent.

    Les courants issus des affluents et de l'émissaire – Les eaux affluentes ont leur propre température et densité ; elles s'étalent donc dans la couche du lac où elles trouvent leur équilibre densimétrique.

    Ô Lac !! 

    Lac Ste Anne - Quéras (04)

     

     Et il y a celui le long duquel je me suis promenée un bon nombre de fois : le Lac du Grand Large à l'Est de Lyon ! (artificiel mais bonheur des bases nautiques de la région)

     

    Ô Lac !!

     

    Et il y a aussi celui que certains d'entre vous reconnaîtrons : Le Lac Vert en Hte Savoie cher aux copains "pentecôtenaires"  !!!!!

     

     Ô Lac !!

     

     

    Ô Lac !!


    18 commentaires
  • Toujours à Dieulefit, l'après-midi est belle et la question se pose de savoir quel sera le programme : sieste ou balade ? Madame choisi sieste, Monsieur et moi : balade... oui mais où ?

    C'est décidé en voiture pour le …..

     

    PONT-de-BARRET

     

    Souvenirs d'Escapade à Dieulefit (2)


    Petit village du Pays de Dieulefit, il est blotti au pied de trois montagnes (Sainte-Euphémie au nord, Éson au nord-est et Briesse à l'est), Pont-de-Barret est arrosé par deux rivières : le Roubion et la Rimandoule.

    Pont-de-Barret s'appelait autrefois Savenna. C'était une cité gallo-romaine. Ce lieu porte encore ce nom de Savenne.

    Les habitants construisirent un pont pour franchir le Roubion qui permettait de rejoindre les rochers formant des "barres" d'où le nom de Pont de la Barre qui donna Pont-de-Barret.

    Le village se développa rive gauche au XIè siècle avec la construction de l'église Notre-Dame-de-la-Brune avec le chœur en cul de four (5 arcatures) qui pourrait être du IXème siècle.

    J'ai envie d'y retourner ! Vous venez avec moi ????

     

     


    8 commentaires
  •  Ne pouvant me déplacer cette année, je vous propose de me replonger dans mes anciennes escapades... si on allait au …........

     

     

     << DIEULEFIT.... Dieu la fit et la fit si bien qu'y séjourner
    est déjà prendre un acompte sur sa part de paradis >>

     

     Nous sommes en 2010.... ayant un grand besoin de changer d'air et une chaleureuse invitation de mes amis m'ont permis de découvrir un nouveau coin de France : La Drôme Provençale et tout particulièrement DIEULEFIT !!!

     

    Dieulefit se situe au milieu de montagnes verdoyantes. Terre de Potiers : la tradition de la poterie dans le pays de Dieulefit remonte loin dans le passé: les fouilles archéologiques ont livré des vestiges de fours et de poteries datant de l'époque gallo-romaine. Des traces des Celtes au 10è et les Voconces au 6è s. avant notre ère.

    Situé dans la Vallée du Haut Jabron « Deu lofes » est le nom donné au village par les seigneurs de Comps et les Hospitaliers du Poët-Laval à sa renaissance au XIIIè s. après avoir été rayé des cartes lors des invasions du Haut-Moyennage. La religion protestante domine dans le village comme dans toute la région.

     

    (photo du net)

     

    La maison de mes amis date de cette période, on peut d'ailleurs y remarquer un petit vestige des remparts ainsi qu'une meurtrière. On se promène à travers les petites ruelles dont les chaussées ont gardé leurs pierres d'antan, leurs escaliers (quelquefois pas évidents à grimper) mais on s'y sent bien. Il y a la Tour de l'Horloge, l'église Saint-Roch qui se trouve juste de l'autre côté de la petite rue. Il y a également l'église Saint-Pierre où il n'y a plus d'offices mais accueil beaucoup de concerts grâce à son acoustique incomparable. Je terminerai par la petite rivière, le Jabron, et sur laquelle l'un de ses riverains a eu la bonne idée d'installer des petits barrages de pierres et de tous petits moulins.

     

    Le pays de Dieulefit c'est aussi la tradition des potiers. La légende prétend aussi que c'est avec la terre d'argile de la région que Dieu, façonna le premier homme. Sans doute n'y a t-il pas de fumée sans feu...

     

    Et on y déguste de délicieux fromage de chèvres : 

     

     

     Voilà l'été et les vacances, ce pourrait être une idée de balade !!!

     

     


    17 commentaires
  •  

    Lors d'un petit séjour en 2010 à Dieulefit mes amis m'enmenèrent visiter les environs et sur le chemin du retour, un joli château nous fit de l'oeil.... STOP chauffeur !!

    Nous n'avons pas pu y entrer car il est habité mais nous en avons fait le tour et j'ai pu pu prendre trois jolies photos !

     

     

     Château résidence de la fin du XVe siècle, remaniée au XVIIIe siècle.

     

     

     

    Dommage j'aurais bien aimé au moins visiter le jardin !

    Ça sent l'été.....

     

    Je vous souhaite à tous une très.....

     

     



     


    21 commentaires
  •  

    Escapade en Alsace 11 et FIN

    Visite de Wissembourg

     

     

    Panoramique du Net avec à droite la maison du sel (15è s;)

     

    Porte de France vers l’Allemagne, Wissembourg est située en Alsace du Nord. La commune s’étend sur les deux rives de la Lauter, entre les collines des Vosges et la forêt de Bienwald.

    Nous sommes arrivées vers les remparts avec un grand parking pour nous garer !

     

    Escapade en Alsace 11 (fin) - Visite de Wissembourg

     

    Ils datent du XIIIème siècle et ont été remaniés par le Maréchal de Cormontaigne de 1746 à 1748, à la suite de la prise réitérée de la ville par les Pandours des barons Trenck et Nadash durant la guerre de succession d’Autriche. La tour à l’extrémité Est date du XIIIème siècle (en cours de restauration).

    Nous n'en avons pas fait le tour car ils font environ 2 kms....... Direction le centre ville en admirant les différents bâtiments :

     

    Escapade en Alsace 11 (fin) - Visite de Wissembourg

     
    Dont la Maison du sel qui est un ancien hôpital, puis boucherie, remplaçant le vieux grenier à sel de la rue du Sel, en 1610. Jusqu’en 1870, son immense toit était loué à l’année à des planteurs de houblon.

    Mais aussi la Grange dîmière construite dès le 16ème siècle par les moines bénédictins de l'Abbaye de Wissembourg pour conserver les dîmes de la proche église Saints Pierre et Paul. On peut observer sur le côté du bel édifice une gravure représentant le moine et poète Otfried qui a écrit au 9ème siècle, après plus de vingt années de travail, le "Livre des Evangiles", considéré comme la toute première œuvre littéraire en langue allemande. De nos jours la Grange aux dîmes est utilisée par le milieu associatif (harmonie municipale) ou paroissial

    Ou encore face à la place de la République trône le majestueux Hôtel de Ville. Celui a été construit à la place de l'ancienne maison communale, détruite par le feu pendant la Guerre de Hollande de 1677, qui date du 14ème siècle. Le bâtiment actuel est inauguré en 1752 par le bourgmestre Muhlberger. Sa belle façade en grès des Vosges rappelle l'appartenance de la ville au Parc Naturel Régional des Vosges du Nord.

    Et on peut voir sur le fronton la couronne du Roi de Pologne Stanislas Leszcynski et Duc de Lorraine.

     

    Pour terminer notre visite nous nous dirigeons vers l'....

     

    Abbaye de bénédictins Saint-Pierre et Saint-Paul

    Escapade en Alsace 11 (fin) - Visite de Wissembourg

     

    Monument phare de la ville de Wissembourg, l'Abbatiale Saints Pierre et Paul possède des parties de son passé du XIe siècle, même si la majeure partie de l'édifice date du XIIIe et du XIVe siècle. Néanmoins, on ne pert rien à admirer les superbes éléments gothiques, qui en font le second édifice de ce type en Alsace après la cathédrale de Strasbourg.

    Une grande fresque du XIVe siècle, représentant saint Christophe, décore un mur de l'église, non loin de la statue du Roi Dagobert, qui serait le fondateur de l'abbaye.

    Le clocher carré et la chapelle-passage au nord de l'église, tous deux en style roman du XIe siècle, viennent compléter la superbe de l'édifice.

    Voici quelques photos pour vous donner une idée...

     




     

    Voilà, nous arrivons au terme de cette escapade. Je remercie mon amie Michelle de son accueil et de m'avoir permis de découvrir cette belle région que j'ai eu grand plaisir à partager avec vous !!!

    Escapade en Alsace 11 (fin) - Visite de Wissembourg

     

     

     

     



     


    20 commentaires
  •  

    Escapade en Alsace 10

    Sur la route de Wissembourg

     

    Le dernier jour de mon séjour, en début d'après-midi, avec peu d'arrêts nous prenons la route vers le nord, les paysages sont différents de ceux de la route des vins.

     

    Escapade en Alsace 10 - Sur la route de Wissembourg

     

    Un premier arrêt à Seebach qui est blotti presque tout en longueur, de part et d'autre du ruisseau dont lui vient son nom et toutes les maisons sont à colombages avec une jolie petite église mais aussi des champs de houblons. La première mention historique datée des deux villages réunis d'Ober et Nieder- Seebach est de l'an 967.... ce qui ne date pas d'hier !!!

     

    Sur la route, devant nous s'étend la ligne des Vosges du Nord....

     

    Escapade en Alsace 10 - Sur la route de Wissembourg

     

    Le Parc naturel régional des Vosges du Nord dispose d’un patrimoine naturel très riche. Il se caractérise par un relief doux ainsi que des paysages parsemés de clairières et d’étangs. La forêt, qui couvre 65% du territoire, abrite une faune très diversifiée. Vous pourrez peut-être rencontrer des chevreuils, des cerfs et, si vous avez plus de chance, des lynx ou des mésanges noires… Cette richesse exceptionnelle lui vaut le label rare de « Réserve Mondiale de Biosphère » attribué par l’UNESCO.

    Mais pas le temps d'aller à la chasse photos aux chevreuils !!!!!

     

    Un peu plus loin Michelle veut me monter une particularité dans un autre village.

     

    Escapade en Alsace 10 - Sur la route de Wissembourg

    Tout comme le village précédent : colombages sur les murs blancs étincelants, toits à pans coupés, géraniums aux fenêtres tout comme la jolie mairie...

     

    Escapade en Alsace 10 - Sur la route de Wissembourg


    Mais certaines d’entre elles ont gardé, ce qui fait la particularité d’Hunspach : les vitres à verre bombé qui permettent à ses habitants de voir sans être vus. Les vitres bombées peuvent s'obtenir suivant différentes techniques de fabrication. La technique du verre plat est plus difficile que celle du verre bombé. La mode des vitres bombées seraient venue de Forêt Noire (massif jumeau des Vosges, de l'autre côté de la frontière ) ... Je vous avoue que cela fait une impression bizarre.

     

    Cette fois nous reprenons la route direct jusqu'à.... mais il y a tant à dire que je ferais un dernier billet consacré à Wissembourg !

     

    Escapade en Alsace 10 - Sur la route de Wissembourg

     


    14 commentaires
  •  

    Escapade en Alsace 9

     Strasbourg au fil de l'eau

     

    Escapade en Alsace 8 - Strasbourg au fil de l'eau

    J'ai adoré, sous un soleil radieux, découvrir la beauté de Strasbourg d'une façon originale en suivant le rythme et la quiétude de l'eau. A bord du bateau panoramique j'ai vu autrement le quartier de la Petite France et des tanneurs, les Ponts Couverts et le barrage Vauban... et après avoir passé une écluse et un dénivelé de 1.80m, puis le quartier impérial construit par les Allemands entre 1870 et 1918 après que l'empereur Guillaume II a affirmé sa volonté de faire de Strasbourg une capitale impériale.

    Notre balade s'est terminée avec le quartier européen : ARTE, le Parlement Européen, le Conseil de l'Europe et la Cour Européenne des Droits de l'Homme...

     

    Venez vous installer près de moi et regardez.....

     

     


    Je referais bien la balade et vous ????

     

    Sur le trajet de la maison je remarque des sculptures sur un pont... sitôt dit sitôt garées !!!

     

    Escapade en Alsace 8 - Strasbourg au fil de l'eau

     

    L'ancien pont de la Forêt Noire, qui enjambe l'Aar entre l'avenue d'Alsace et l'avenue de la Forêt Noire, actuellement pont J.F. Kennedy, à deux pas du consulat général des Etats-Unis, est plus communément connu sous le nom de pont des Quatre Hommes.
    Alfred Marzolff a sculpté en 1907 quatre représentants des travailleurs du fleuve : 2 pêcheurs et leurs filets, un pelleteur et un haleur.

     

     

    Encore une belle journée passée dans cette belle ville où il me reste encore beaucoup  de choses à découvrir ! 

     

    Le prochain billet vous emmènera à Wissembourg !

     

    Escapade en Alsace 8 - Strasbourg au fil de l'eau


    19 commentaires
  •  

    Escapade en Alsace 8

    Strasbourg et ses parcs

     

    Au cours de mon séjour mon amie (qui n'est pas blogueuse) m'a fait découvrir 3 des parcs de la ville, différents les uns des autres mais très agréable de s'y promener. Le premier le jour de mon arrivée en fin d'après-midi....

    Le jardin des Deux-Rives et sa passerelle transfrontalière.

     

    Escapade en Alsace 7 - Strasbourg et ses parcs

     

     Le public français et allemand s’est approprié ce vaste espace de 34 hectares, composé d’une immense pelouse entourée d’un mur d’eau et de jardins thématiques, côté français, et d’une plus petite bande d’espaces verts qui longent le fleuve, côté allemand.

     




    Le jardin de la Citadelle... mon préféré !

     

    Escapade en Alsace 7 - Strasbourg et ses parcs

     

    Cet agréable parc, vaste de 11 hectares, est situé sur le site de l’ancienne place forte de Strasbourg, dont Vauban avait dessiné les plans en 1681 et qui a été détruite lors du siège de Strasbourg en 1870. Il a fallu attendre l’année 1964 pour que le site soit réhabilité et transformé en jardin. S’il intègre quelques-uns des vestiges de l’imposante citadelle, préalablement restaurés (une porte de secours, un mur d’escarpe, deux bastions, ainsi que des fossés qui servaient auparavant de douves), de nombreux sentiers ombragés y serpentent désormais, le long des douves encore remplies d’eau. On y trouve aussi plusieurs aires de jeux (dont une aquatique).

     

    Je l'ai découvert avec grand plaisir car il y a de jolies balades à faire le long des bassins. Ces bassins abritent une faune et flore notamment on peut y voir entre autres des tortues (pas vues), des poissons, des cygnes, des canards et des écureuils !

    La photo ci-dessus me fait penser à vous dire que Strasbourg est (pour moi) la ville aux saules-pleureurs, il y en a de partout !!

    Que vous dire d'autre sinon de me suivre ….

     


    Le Parc de l'Orangerie

     

    Escapade en Alsace 7 - Strasbourg et ses parcs

     


    Avec ses 26 hectares de verdure et de calme, le parc de l'Orangerie est le principal espace vert de la ville, situé non loin du Conseil de l'Europe et des autres institutions européennes.

    Un mini-zoo (où j'ai pu enfin voir une cigogne car elles avaient déserté la ville lors de mon séjour) et une mini ferme. Le lac accueille quelques canots.

    Pourquoi son nom ? La ville de Strasbourg hérite de cent quarante orangers confisqués par les républicains au château de Bouxwiller et décide de construire en 1804 l'actuel pavillon Joséphine (du nom de Joséphine de Beauharnais) pour les abriter. Aujourd'hui il ne reste que trois orangers !


     

    A bientôt pour la suite de mon séjour alsacien....

    Escapade en Alsace 7 - Strasbourg et ses parcs

     


    22 commentaires
  •  

    Escapade en Alsace 7

    La route des Vins (3)

     

    Et c'est reparti, nous traversons de petits villages mais sans nous arrêter, par contre la faim commence à nous tenailler et....

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

     

    Dambach-la-ville

     

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

     

    nous ''ouvre'' sa porte et son restaurant ''A la Vignotte'' nous tend les bras, près d'une fontaine et face à la Mairie... le repas était délicieux même si un bon vin d'Alsace ne l'accompagnait pas... prudence sur la route oblige  mais rassurez-vous on s'est rattrapées le soir à la maison!!!

     Bien rassasiées nous reprenons la route en direction de....

     

    Riquewihr

     

    Avant d'entrer dans la ville je suis tombée sous le charme de ce caveau...

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

    Riquewihr est l'un des villages les plus connus de la région, et probablement le plus visité. Sa situation au milieu des vignes lui donne un charme fou. Le village comporte bien évidemment de très nombreuses maisons à colombages, superbement mis en valeur et fleuri, et les remparts, très bien conservés, entourent cette perle du vignoble.

    La première mention de Riquewihr date de 1094, le village est alors une possession des comtes de Horbourg qui construisent en 1291 la première enceinte fortifiée . Le village obtient le statut de ville en 1320. Riquewihr est vendue en 1324 par les comtes de Horbourg à Ulrich X de Wurtemberg. La ville reste dans la seigneurie de Horbourg-Riquewihr jusqu’à la Révolution. L’âge d’or de la ville se situe au XVIème siècle, période pendant laquelle elle s’enrichit grâce au vignoble. La ville est rattachée à la France en 1796. La ville ne subit que peu de dégâts lors des deux guerres mondiales, ce qui explique son extraordinaire état de conservation. Le Dolder était la porte d'entrée de la ville de Riquewihr construite en même temps que l'enceinte fortifiée au XIIIe siècle (en 1291).

    L'Ancien château des comtes de Wurtemberg, aujourd'hui musée de la Communication en Alsace.

     

    Nous avons passé une première porte qui compose un ensemble avec l'Hôtel de ville et avons commencé notre visite au cours de laquelle nous avons découvert en empruntant un passage conduisant à un restaurant un magnifique pressoir datant de 1817 et sur les murs plein de choses inattendues....

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

     

    Pour le reste un diaporama s'impose mais nous n'avons pas tout vu, mes jambes ne voulant plus avancer....


    Soyez patients pour la suite de la balade....

     

    Escapade en Alsace 7 - La route des Vins (3)

     



     


    23 commentaires
  •  Escapade en Alsace 6

    La route des Vins (2)

     

    Nous reprenons la route tranquillement avec de petits arrêts !

    Notamment à Boersch toute petite ville de la route des vins, loin du flot des touristes, mérite pourtant qu’on s’y arrête pour se promener à travers ses petites rues et y découvrir de belles maisons ainsi que les trois portes fortifiées de la ville. ....

     

    Escapade en Alsace 6 - La route des Vins (2)

    Ou bien encore Mittelbergheim, au pied du mont Saint-Odile, dans un paysage de vignes, avec son charmant hôtel de ville Renaissance...

     

    Escapade en Alsace 6 - La route des Vins (2)

     

    Mais il y a eu aussi des clics pris de la voiture....

     

    Escapade en Alsace 6 - La route des Vins (2)

     Un arrêt plus long pour la petite ville de...

     Landlau

     

    Escapade en Alsace 6 - La route des Vins (2)

    Les Ours de l'abbaye d'Andlau

    L'abbaye d'Andlau, près de Barr en Alsace, doit, d'après la légende, son origine,vers (887) aux indications d'un ours, l'Impératrice Richarde, femme de Charles le Gros, voulait fonder un monastère de chanoinesses pour les filles de la noblesse de l'époque. Ayant prié sur le tombeau de Sainte Odile, elle eût une vision qui l'engageait à bâtir son monastère à l'endroit où elle verrait une Ourse avec ses petits.

    La légende indique qu'un jour où l'impératrice se promenait au bord du ruisseau de l'Andlau, elle vit un ours qui creusait une fosse dans la terre. La légende dit que c'était pour enterrer un ourson mort. Richarde décida d'ériger l'abbaye à cet endroit. En souvenir de l'origine du monastère, on entretenait ensuite dans l'enclos de l'abbaye un ou plusieurs ours. Chaque boulanger qui venait vendre du pain sur le marché de la ville était tenu de donner, chaque semaine, un pain pour nourrir l'animal. A la suite d'un accident où un enfant aurait été dévoré par l'un d'eux, les animaux furent remplacés par un ours sculpté en grès plus inoffensif.

    Nous avons visité cette abbaye qui est très belle, regardez ...




     

     A bientôt pour d'autres découvertes !

     

     

    Escapade en Alsace 6 - La route des Vins (2)

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique