• Et si on parlait « lyonnais »

    Et si on parlait « lyonnais »

     

    Et si on parlait « lyonnais »

     

     

    Si vous n'êtes pas Lyonnais d'origine, on ne vous en veut pas, mais vous arriverez bien à deviner…

     

    Si dans la cour de récréation quand tu étais un gentil petit boson grignet, tu jouais aux gobilles, avec les autres gones.


    Si Guignol et Gnafron t'ont fait rire,


    Si tu sortais avec ta berthe à la main quand le laitier passait, si entre deux allées au coin d'une traboule une fenotte avec de beaux tétets te propose sa rosette pour accompagner ta flûte avec une molette de beurre à condition que tu lui rinces le corgnolon avec un canon à la douce chaleur d'un phare,

    Si après tout ça vous décidez de vous faire péter la miaille dans une cadole à l'abri du cagnard ou d'une radée,

    Si tu ne chasses pas le miron résidant dans ces lieux à coups de gadins, 

    Si le lendemain matin pour la remercier tu lui mets une pogne dans sa panière, 
    Si tu sais que les gratons viennent d'un cayon ou d'une caye,

    Si tu décides de te faire un mâchon dans un bouchon, en commençant par des carottes rouges ou bien un clergeon accompagné d'une petite crique (ou encore d'un groin d'âne accompagné de gendarmes) suivi d'un tablier de sapeur ou d'une quenelle (voire d'un gratin de cardons) et en finissant par une cervelle de canut sans veson, le tout arrosé d'un pot de beaujolpif,

    Si tu n'as pas peur de poquer, faire un carreau ou un brochet et si tu sais te tenir à cacaboson sans faire un patacul pour réussir un biberon, et en évitant les grattons afin d'avoir la gagne,

    Si tu connais la ficelle pour grimper Fourvière et si tu sais dérambouler sur une rampe de la Croix Rousse comme faisaient les canuts,

    Si chaque fois que tu es en voiture derrière un 42 qui trafique tu te dis qu'il fait malice avec ses poteaux carrés, 

    Si tu sais te servir d'une patte mouille pour nettoyer ou d'une filoche pour aller faire tes commissions à la Halle et ramener un Jésus, un claqueret, quelques porots ou des clinquettes,


    Si tu as été réveillé le matin par le bruit du camion des âniers ou par le cri du pati, 


    Si les noms de Berliet, les frères Lumière, Bocuse, Bernarchon, Mérieux, Pradel, l'abbé Pierre, St Exupéry, te sont familiers,
    Si tu connais ou a vécu tout ça, c'est que tu n'es plus dans les brouillards du Rhône et que tu es bien un vrai gône de Lyon.

    Et comme disait la mère Cottivet :

     
    « En descendant, montez donc voir le petit comme il est grand !!!»  


    Mais tout l'monde peuvent pas êt'de Lyon, y'en faut ben d'un peu partout. 

    Ça continue :...


    Cherches-tu femme fidèle et douce
    Prends la ficelle pour la Croix-Rousse
    Si te la veux vive et gentille
    Prends le tramevet de la Guille
    Si tu l'espères sage et pas fière
    Grimpe de pied jusqu'à Fourvière.
    Mais si te veux bonheur et paix
    Remplis ta cave de beaujolais ! .... 
     

     

     

     

    Et si on parlait « lyonnais »

     

     

     

    « Une balade dans les Htes-Alpes... ça vous tente ???« Une oeuvre, Un poème » »

  • Commentaires

    14
    piglouf
    Vendredi 28 Juin 2013 à 21:47

    Ouie ma tête !  Faudrait un dictionnaire. A chacun son patois. Branmé des amitieus despu em' village dèl Belgique.

    13
    Vendredi 28 Juin 2013 à 19:58

    Pas facile mais c'est chantant, c'est très drôle quand on ne comprend pas. 

    Bonne soirée Monelle. Bisous

    12
    Vendredi 28 Juin 2013 à 14:41

    pas mal ce parlé de Lyon un article qui nous fait découvrir le parlé du coin

    ma sortie est tombé à l'eau l'organisatrice à attraper la crève

    bisous

    11
    Michel A
    Vendredi 28 Juin 2013 à 09:25

    Bonjour Monelle.

    C'est super, jadore.

    Tu as une jolie vue depuis chez toi.

    Bonne journée, Bisous.

    10
    Vendredi 28 Juin 2013 à 00:48

    Bonsoir Monelle

    je me suis bien marré, même si j'ai pas tout compris et que j'en ai interprété à ma manière

    Un très beau partage, je te remercie pour cet instant privilégié d'humour

    Bisous et douce nuit

    Le Noctamplume

    9
    Vendredi 28 Juin 2013 à 00:47

    hou la la ... je suis lionne et ne parle pas lionne et je lis bien que que je ne suis pas Lyonnaise. Je savions ben que j'comprenions rien des beaux parlers des vieux pays. Mais c'était délicieux de découvrir la langue de chez vous en patois. Bonnes vacances Monelle ! Bises amicales.

    8
    flipperine Profil de flipperine
    Jeudi 27 Juin 2013 à 23:53

    je n'ai pas tout compris à chacun son patois

    7
    barberine Profil de barberine
    Jeudi 27 Juin 2013 à 11:40

    Bonjour Monelle,


    Ben y a pas à dire " tu causes" bien !


    et Guignol m'a soufflé avec le décodeur , j'aime car c'est comme


    les histoires de "Lafleur" (marionette locale picarde) qui mange bien


    et surtout passe son temps au troquet en levant son verre à la santé


    de ses potes ! il fait bon  survoler ta citée , s'y délecter le palais


    pour ensuite immortaliser le sourire des convives et ami(e)s, grâce


    aux génies qui ont oeuvré précédemment !


    Merci pour ce billet plein d'humour qui dépose le sourire


    et ...ouvre l'appétit !


    Gros bisous

    6
    Jeudi 27 Juin 2013 à 10:09

    J'adore Monelle, et en plus je n'ai pas eu de difficultés à comprendre. Bises et bonne journée sous la grisaille ce matin. ZAZA

    5
    Jeudi 27 Juin 2013 à 09:21

    j'adore !!!! cela me fait du bien d'entendre parler lyonnais. je l'ai lu avec l'accent lyonnais.

    bisous ma douce et vive les gones

    moune

    4
    Jeudi 27 Juin 2013 à 08:53

    Coucou ma Monelle par cette matinée trop fraîche et assez nuageuse, pas encore le plein été ici ! Comme c'est bien pour ce jeudi matin de lire la langue des gones !!! Merci Monelle pour ce sympathique plaisir ! Gros bisous et très bonne journée !


    Florence


     

    3
    Jeudi 27 Juin 2013 à 08:43
    Eglantine lilas

    le dico il est ou ?  meme sans lui on comprend certains mots imagés ...ou dans la situation décrites 

    bises

    2
    Jeudi 27 Juin 2013 à 07:41

    Ah Monelle pas tout déchiffrer mais je connnais de réputation les bouchons Lyonnais... et puis Guignole hein... Merci à toi, bises de jill

    1
    Jeudi 27 Juin 2013 à 06:57
    H-IL

    Génial ! Compris le sens et plein de mots de mon enfance aussi, mais aussi un peu d'argot parisien.

    Guignole et Gnafron je les ai vus

    Jeudissimes gros bisous Monelle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :